Présentation

  • : MUSIC and RUBBISH : Long Player Late Blogger
  •  MUSIC and RUBBISH : Long Player Late Blogger
  • : Ici des chroniques écrites par Lester (Serge) et Bangs (Jess). Présentations faites, passons au contenu : ce blog est destiné à faire partager des disques, récents comme oubliés, (connus par 3,52% de la population mondiale et par toi!). Parlons enfin Rock'n'roll, sans répit ni compromis. Sortez vinyles et tee shirt de fans, trainez en calbute, buvez bières & coca: Starting Over!
  • Contact

Catégories

7 juin 2013 5 07 /06 /juin /2013 18:09

neil-young.png

Il faut une inculture crasse pour ignorer que Neil Young est dépositaire d'un fragment glorieux de l'édifice et croire au combat  d'un exhibitionniste en phase terminale lorsqu'il est sur scène. Je dis ça pour les adeptes du concours de la plus grosse saucisse  et les dévitalisés du bulbe.

 

Pour les autres, les insoumis,  Neil Young sur scène en 2013 à Bercy c'est le récit cosmogonique de l'histoire du rock et une déflagration. 

 

A l'âge ou certains de ses congénères deviennent au mieux archivistes exsangues, il tente et réussit, il y a peu, un album fondateur avec Psychedelic Pill, qui éradique les sourcilleux comme des nuisibles, et dynamite les convenances et nos oreilles. 

 

Dans un Bercy surchauffé, à grand renfort de riffs, de guitares saturées et de volutes psychédéliques, alchimiste de l'instant,  il tresse un pont invisible dans une foire d'empoigne avec Crazy Horse, démêle l'écheveau des barbelés de la mémoire avec Heart of gold, Like A Hurricane, Cinnamon Girl et My, My Hey, Hey. 

Tour à tour désenchanté, exubérant, désinvolte, touchant, la voix intacte, le regard sur le monde toujours en ébullition, il promène ses anecdotes musicales comme autant de références.

 

Dans son livre "Une Autobiographie" paru en 2012 il écrit ; "Vous pouvez penser ce que vous voudrez des chansons que j'ai jouées avec Crazy Horse, ce sont les expériences musicales les plus profondes que j'ai jamais vécues…pour moi c'est unique...cette sensation sera toujours présente lorsque je recommencerai.."

 

Prophétique.  

 

Résistant impénitent à l'identité musicale intacte, Neil Young à Bercy : héroïque et furieusement vivant.

 

 

 


SETLIST BERCY PARIS 6 JUIN 2013

1. «Love and only love»
2. «Powderfinger»
3. «Psychedelic Pill»
 4. «Walk like a giant»
 5. «Hole in the sky»
 6. «Heart of gold»
 7. «Blowin’ in the wind»
 8. «Singer without a song»
 9. «Ramada Inn»
 10. «Cinnamon girl»
11. «Fuckin’ up»
12. «Mr Soul»
 13. «Hey Hey My My»

Rappel
14. «Rockin’ in the free world»

 

Partager cet article

Published by Lester&Bangs - dans News
commenter cet article

commentaires

Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog